LA VOLONTE DE DIEU

(REVISION)

Vous avez terminé 10 leçons se rapportant à « ce que la Bible dit ».

Cette dernière étude est une révision destinée à vous aider à appliquer les vérités bibliques dans votre vie personnelle.

1. Dieu vous a destiné sa parole écrite

Leçon 1- Dieu a inspiré et préservé la Bible à votre intention

C’est à travers des hommes inspirés, choisis par Lui, que Dieu a consigné sa parole dans la Bible (2 Timothée 3 :16-17). Oui, Dieu vous parle directement à travers la Bible. Le Créateur qui s’est révélé dans le fantastique univers qui nous environne est, aussi, le Dieu qui révèle sa volonté dans les Ecritures. Comme évidence de l’autorité divine de la Bible, vous avez pu remarquer que celle-ci est vraie, indestructible ; vous avez remarqué également combien elle est merveilleusement coordonnée, homogène, bien que sa rédaction ait demandé les efforts de 40 auteurs différents, tant du point de vue social qu’intellectuel ; d’autre part, la réalisation de ce livre étonnant s’est échelonnée au long d’une période de 1 500 ans !

Les prophéties de la Bible, écrites plusieurs siècles avant leur accomplissement, démontrent, si besoin est, que Dieu, au-delà de l’humanité et du temps, en est le seul auteur.

C’est la volonté de Dieu que sa parole demeure éternellement (1 Pierre 1 :23-25).

Même si nous n’avions pas cette promesse de Dieu, vous pouvez être assuré que la Bible a été conservée dans sa totale intégrité à travers les siècles. Tous les spécialistes admettent sans difficulté l’évidente précision de la Bible à partir des textes anciens, des traductions et citations, précision qui surpasse celle de n’importe quel autre ouvrage ancien. C’est, croyez-le bien, une grande bénédiction qui vous est donnée de pouvoir connaître avec exactitude le message de Dieu dans votre propre langue.

Leçon 2- C’est à votre intention que Dieu a consigné par écrit ses œuvres à travers l’histoire

Les 39 livres de l’Ancien Testament concernent l’alliance de Dieu avec les Juifs (Deutéronome 5 :3). Les 27 livres du Nouveau Testament se rapportent à l’alliance de Dieu avec les chrétiens (Matthieu 28 :19-20). L’histoire de la Bible se divise en trois parties :

Leçon 3- Dieu a donné la Bible afin qu’elle soit pour tous l’unique autorité en matière de religion

Seul le Christ peut se permettre de dire : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. » (Matthieu 28 :18). Christ chargea ses disciples de révéler au monde ses enseignements (Matthieu 28 :19-20). Afin de garantir l’exactitude de leur message, Dieu leur envoya le Saint-Esprit pour les guider dans toute la vérité (Jean 16 :13). La volonté de Dieu ayant été révélée dans sa totalité (Jude 3 ; Actes 20 :27), tout homme, apôtre ou ange qui oserait modifier le message divin, serait condamné (Galates 1 :6-9).

De manière à préserver ce message pour les générations futures, les Apôtres consignèrent par écrit toute la volonté de Dieu (2 Timothée 3 :16-17 ; 2 Pierre 1 :12-15 ; Jean 20 :30-31). Les écrivains inspirés écrivirent le Nouveau Testament de façon à ce que tout le monde, sans exception, puisse le lire et lui obéir (Ephésiens 3 :4 ; Colossiens 4 :16 ; 2 Thessaloniciens 3 :14). Seules les Ecritures peuvent rendre l’homme de Dieu accompli et propre à toute bonne œuvre (2 Timothée 3 :16-17).

En conséquence, les théories, les traditions humaines, étrangères à l’enseignement du Nouveau Testament sont superflues et même dangereuses.

Seul, le Nouveau Testament contient le message complet du Christ. Il est donc pour chacun de nous, l’unique source d’autorité religieuse.

2. Dieu vous a destiné le don du salut

Leçon 4- Dieu contribue Lui-même au salut qu’Il vous destine

Dieu sait que vous êtes un pécheur par la parole, la pensée ou l’action (1 Jean 1 :8 ; 3 :4). En tant que transgresseur de la loi de Dieu, vous êtes coupable, justement condamné à un châtiment par un Dieu juste (Romains 5 :23 ;11 :22). Mais Dieu, à notre égard, est encore plus que juste !

Il est miséricordieux, ne voulant pas qu’aucun de nous périsse (2 Pierre 3 :9). Alors, comment les conditions de justice et de miséricorde peuvent-elles être satisfaites ? La réponse est en Jésus-Christ en qui la justice et la miséricorde se confondent (Romains 3 :25-26). Bien que Jésus ait satisfait aux exigences de la justice par la démonstration d’une vie parfaite (1 Pierre 2 :22), il mourut sur la croix, endurant le châtiment réservé aux malfaiteurs. C’est ainsi que Dieu accepta à la fois la vie parfaite de Christ et sa mort imméritée, cette dernière représentant le châtiment que la justice exige en raison de vos transgressions personnelles et de celles de l’humanité (1 Pierre 2 :24 ; 1 Jean 2 :2). En conséquence, cher lecteur, Dieu vous offre le bénéfice de la réhabilitation gagnée par Christ (2 Corinthiens 5 :21). C’est donc par Christ, à travers Christ, que vous obtenez de Dieu le don inexprimable du salut.

Leçon 5- Vous devez coopérer au salut dont vous bénéficiez

Vous avez la possibilité d’accepter librement le salut que Dieu vous propose. Si vous l’acceptez, votre vie, dès lors, sera entièrement consacrée à Christ qui, pour vous, doit devenir le but principal de vos pensées et de vos efforts, passant bien avant la gloire, la fortune, la famille ou les amis (Luc 14 :25-33 ; Philippiens 3 :8).

Pour vous consacrer ainsi à Christ, vous devez d’abord croire que Jésus est le Fils de Dieu (Jean 3 :16), ensuite vous devez vous repentir de vos péchés (Actes 17 :30-31). La repentance consiste à abandonner l’état de péché dans lequel vous viviez et vous soumettre entièrement à la volonté de Christ. Puis, comme croyant repenti, vous devez confesser publiquement votre foi en Jésus-Christ (Romains 10 :9-10), manifestant ainsi, avec fierté et enthousiasme, votre fidélité au guide de votre vie que vous avez librement choisi. Vous compléterez cette soumission volontaire à Christ en recevant le baptême par immersion (Actes 2 :38 ; 1 Pierre 3 :21). C’est par le baptême que vous obtenez le pardon de vos péchés (Actes 2 :38 ; 22 :16), l’assurance que les fautes anciennes sont effacées (Marc 16 :16). Revêtez Christ (Galates 3 :27) et marchez en nouveauté de vie (Romains 6 :1-6).

Le baptême par immersion est rendu évident par la définition même du mot, par les exemples contenus dans la Bible (Actes 8 :36-39) et par les déclarations précisant que le baptême est le symbole d’un ensevelissement et d’une résurrection (Colossiens 1 :12). Ceux qui n’ont pas connu le vrai baptême sont invités à le recevoir (Actes 19 :1-5). Si le but principal - la rémission des péchés - n’a pas été compris, si la foi, la repentance et la confession n’ont pas précédé votre baptême, ce qui est le cas pour les enfants, l’urgence d’être baptisé, à nouveau, s’impose naturellement.

Après le baptême, dans votre vie de tous les jours, Christ doit être présent (Luc 9 :23). Vous devez affermir votre vocation de chrétien et accroître vos connaissances (2 Pierre 1 :5-12). Cependant, si, hélas, vous péchez à nouveau après le baptême, vous devez immédiatement vous repentir, vous confesser à Dieu et prier pour obtenir le pardon de votre faute (1 Jean 1 :8-10 ; Actes 8 :22), autrement vous seriez déchu de la grâce qui vous a été faite et perdriez le salut (Galates 5 :4 ; Hébreux 10 :26-31). C’est en restant fidèle à Christ jusqu’à la mort que vous recevrez la vie éternelle (Apocalypse 2 :10).

3. C’est à votre intention que Dieu conçut l’Eglise du Christ

Leçon 6- C’est pour vous que Dieu a établi l’Eglise

Quand votre conversion à Christ a été complétée par l’acte du baptême, Dieu vous ajoute à son Eglise (Actes 2 :41-47). Les conditions de membre de l’Eglise sont identiques à celles requises pour le salut (1 Corinthiens 12 :13 ; Galates 3 :26-27). L’Eglise rassemble tous les sauvés (Ephésiens 5 :23). Vous devez considérer la grande importance de l’Eglise qui concrétise le but que Dieu s’était fixé à votre sujet, de toute éternité (Ephésiens 3 :10-11, 21).

Ayant décidé l’établissement de l’Eglise depuis le commencement des temps, Dieu en a fait la promesse dès l’époque patriarcale (Genèse 12 :1-3 ; Galates 3 :7-9, 14, 26-29). L’Eglise est prophétisée à l’époque juive (Daniel 2 :1-45 ; Esaïe 2 :1-3), en cours de réalisation pendant la vie de Christ (Marc 1 :15 ; Matthieu 10 :7), et présentée comme un fait accompli depuis le début de l’époque chrétienne (Actes 2 :1-47 ; Colossiens 1 :13). L’Eglise a une valeur inestimable spirituellement car elle a été acquise par Jésus-Christ avec son sang précieux (Actes 20 :28). Les motifs qui déterminèrent Dieu à établir l’Eglise confèrent à celle-ci une autorité sans égale. C’est d’un monde voué au péché que Dieu a fait sortir l’Eglise afin qu’elle soit le corps de la communauté des sauvés (Ephésiens 5 :23), un royaume dans lequel chacun a la possibilité de servir (Ephésiens 1 :12), un temple du culte (1 Pierre 2 :5-9), une nation sainte (1 Pierre 1 :15 ; 2 :9), une communauté fraternelle (1 Corinthiens 1 :9). Aucune autre institution ne peut vous proposer un idéal plus haut et plus noble.

Leçon 7- Dieu vous révèle le plan d’organisation de l’Eglise

L’Eglise possède à la fois un sens large, universel (Matthieu 16 :18) et un sens limité, local (1 Corinthiens 1 :2). L’organisation de l’Eglise universelle présente trois composantes de base : une tête, un intermédiaire et un corps. Jésus-Christ est la tête. Il est le chef, le guide, par conséquent le seul ayant le droit de donner des ordres à l’Eglise (Ephésiens 2 :19-20). Les Apôtres et les prophètes sont, eux, les intermédiaires, les envoyés qui parlent au nom du Christ (Ephésiens 2 :19-20). Le Saint-Esprit les inspira miraculeusement afin qu’ils puissent révéler et confirmer le message de Christ (Jean 16 :13 ; Hébreux 2 :3-4). La parole de Dieu ayant été pleinement révélée et confirmée, les pouvoirs miraculeux cessèrent définitivement (Jude 3). Mais, les mêmes prophètes et Apôtres du 1er siècle continuent de guider l’Eglise à travers les écrits de la Bible (2 Timothée 3 :16-17). Le corps de l’Eglise est composé de tous les membres de la communauté chrétienne à travers le monde (Romains 12 :4-5). Exactement comme le corps physique obéit au cerveau, l’Eglise doit obéir au Christ.

L’Eglise universelle est divisée en congrégations ou Eglises locales. Chaque congrégation est autonome (indépendante des autres). Un groupe d’hommes appelés anciens, évêques ou pasteurs et dans lesquels se rencontrent certaines qualités de base (1 Timothée 2 :1-7 ; Tite 1 :5-9) surveillent les activités et la prospérité spirituelle des membres de leur congrégation locale (Actes 14 :23 ; 20 :28). Jamais la Bible ne mentionne un ancien ou évêque chargé de l’organisation de plusieurs Eglises, mais au contraire et toujours plusieurs anciens ou évêques se partageant les responsabilités du bon fonctionnement d’une seule Eglise. Sous la surveillance des anciens, et au sein de chaque Eglise locale, servent les diacres, les évangélistes, les pasteurs et les membres (Philippiens 1 :1 ; Ephésiens 4 :8-12). Vous êtes membre de l’Eglise universelle ; vous êtes aussi membre d’une congrégation locale dans laquelle vous trouverez de nombreuses occasions de servir.

Leçon 8- Dieu vous donne l’exemple de l’unité dans l’Eglise

Alors que tous les croyants en Christ sont toujours divisés par les diverses dénominations et embourbés dans la confusion religieuse, Jésus, dès le commencement, prie pour l’unité de son Eglise (Jean 17 :17-22 ; 1 Corinthiens 1 :10-15 ; Ephésiens 4 :1-6). Les Eglises éparpillées un peu partout dans le monde du 1er siècle, loin d’être divisées, possèdent des caractéristiques communes. Toutes, elles suivent la voie d’une même doctrine telle qu’elle est révélée dans le Nouveau Testament (Galates 1 :6-8). Unies dans l’amour et la charité, les Eglises s’entraident par tous les moyens et surtout par une volonté enthousiaste et agissante, prenant part à l’assistance matérielle des saints et des prédicateurs diffusant la sainte parole de Dieu dans des contrées éloignées (2 Corinthiens 8).

En ce temps-là, les noms utilisés par les Eglises ne glorifiaient pas l’homme, mais seulement Dieu et le Christ : Eglise de Dieu, Eglises du Christ, chrétiens, etc. (1 Corinthiens 1 :2 ; Romains 16 :16 ; Actes 11 :26). Partout, les Eglises ont les mêmes besoins, les mêmes objectifs communautaires, c’est-à-dire ceux qui font l’objet de la leçon n°5.

Les gens ne recevaient pas d’abord le salut leur permettant ensuite de joindre une Eglise ; ils étaient sauvés et Dieu immédiatement les ajoutait à son Eglise (Actes 2 :41, 47 ; 1 Corinthiens 12 :13). Chaque congrégation avait la même organisation comme cela a été étudié dans la leçon n°7. Le culte, au sein de chacune de ces Eglises était identique et se caractérisait par le chant sans accompagnement d’instruments (Ephésiens 5 :19), la prière (1 Timothée 2 :8), la collecte (1 Corinthiens 16 :1-2), l’étude de la Parole de Dieu et la commémoration du repas du Seigneur, le premier jour de la semaine (Actes 20 :7).

En se soumettant complètement et de bon gré à ce principe d’unité voulu par Dieu, les nombreuses congrégations locales formaient toutes ensemble la seule Eglise instituée par Dieu. L’Eglise de Dieu, l’Eglise du Christ n’était pas catholique ou protestante ou juive, etc… Elle se sentait directement liée à Dieu. Quel magnifique, quel sublime exemple d’unité !

Leçon 9- Dieu désire que vous participiez à la restauration de l’Eglise du Nouveau Testament

Malheureusement, l’Eglise s’écarta insensiblement de la vérité et cela même pendant la prédication du Christ et des Apôtres (Matthieu 24 :11 ; 2 Thessaloniciens 2 :3 ; 1 Timothée 4 :1-5). Le plan d’organisation voulu par Dieu s’altéra graduellement ; d’un groupe d’anciens ou évêques dirigeant une seule Eglise, on passa à un seul évêque dirigeant plusieurs Eglises (Actes 14 :23 ; Philippiens 1 :1). La doctrine de l’Eglise primitive et son culte furent altérés par des innovations telles que l’instauration d’un clergé (1 Pierre 2 :5), l’eucharistie (1 Corinthiens 11 :23-28 ; Hébreux 10 :10-12) et l’exaltation de Marie (Luc 11 :27-28 ; 1 Timothée 2 :5). La conduite de l’Eglise fut rendue encore plus difficile en raison de l’interdiction faite aux évêques de se marier (1 Timothée 3 :2 ; 4 :1-3) qui aboutit rapidement à un regrettable relâchement de la morale.

Un protestantisme divisé fut le triste résultat des tentatives faites en vue de réformer l’Eglise s’enlisant dans l’apostasie. Plusieurs Eglises naquirent de cette confusion, toutes différentes de l’Eglise primitive par le nom, l’organisation, la doctrine et le culte. Une telle division est contraire à la volonté de Dieu (Ephésiens 4 :4-5 ; 1 Corinthiens 1 :10-14).

En ce qui vous concerne, cher lecteur, vous avez la possibilité de choisir en dehors de l’Eglise devenue apostate et du protestantisme divisé. Vous pouvez restaurer la véritable Eglise telle qu’elle existait à l’origine. Souvenez-vous que la Parole de Dieu est une semence vivante (1 Pierre 1 :23) et qu’en désirant respecter cette unique Parole de Dieu, vous pouvez devenir ainsi son authentique disciple (Jean 8 :31).

En conséquence, en semant la même semence vivante – la Parole de Dieu – et rien d’autre, celle-ci produira la même Eglise qu’au premier siècle. Oui, vous pouvez restaurer l’Eglise du Christ (Romains 16 :16) dans sa force et sa pureté, étrangère au sectarisme et aux diverses dénominations humaines, composée de chrétiens - et de chrétiens seulement. Oui, vous pouvez être membre de la véritable, de l’unique Eglise du Christ.

  1. Vous devenez membre de l’Eglise du Christ en obéissant, en vous conformant aux exigences de Dieu en vue d’obtenir le Salut ( voir leçon n°5).
  2. Vous aurez à cœur de participer au culte en compagnie des autres membres de l’Eglise du Christ. S’il n’existe pas encore d’Eglise dans votre région, vous ferez en sorte de consacrer volontairement un certain temps le dimanche (le premier jour de la semaine) pour rendre un culte à Dieu, par les cantiques, la communion (repas du Seigneur), la prière, l’étude de la parole de Dieu et l’obole selon vos moyens servant, comme Dieu le veut, à participer à l’œuvre de l’Eglise dans le monde (voir leçon n°8). < li> En toute occasion, vous répandrez autour de vous dans votre famille, parmi vos amis et connaissances, la bonne parole de Dieu. Est-il, en effet, besoin d’ajouter qu’un vrai chrétien doit toujours chercher à partager avec ses semblables le trésor d’un salut offert à tous les hommes (Philippiens 2 :15-16).
  3. Vous devez étudier la Bible régulièrement, vous conformant aux préceptes qu’elle enseigne, afin d’être pour tous un modèle de justice et de vérité.
  4. Vous devez, ainsi que vos frères et sœurs en la foi, aider les anciens et les diacres dans la tâche qui leur incombe, celle d’organiser et de développer l’Eglise en accord avec le plan élaboré par Dieu.
  5. Malgré les difficultés qui encombrent nécessairement une vie consacrée à Dieu, vous devez rester fidèle jusqu’à la mort afin de recevoir dans l’au-delà, la bénédiction de l’éternité (Hébreux 3 :14).

4. Jésus reviendra pour tous

Leçon 10- Vous devez vous préparer au retour du Christ

Du fait même que l’époque exacte du retour du Christ est inconnue, il est certain qu’il peut arriver à n’importe quel moment (Matthieu 24 :36, 44). Déjà les chrétiens de l’Eglise primitive sentaient intensément la proximité de ce retour (Jacques 5 :8-9). Cette certitude du retour proche entretenue par une foi vive aussi bien au 1er siècle que de nos jours fait vivre les chrétiens dans un état de perpétuelle vigilance voulue par Dieu. Un jour viendra où chacun verra le Seigneur revenir entouré de ses anges au milieu d’une flamme de feu (Matthieu 24 :30-31 ; 25 :31). En ce jour-là, les justes et les injustes ressusciteront (Jean 5 :28-29). Chacun recevra sa rétribution selon les œuvres qu’il aura faites, étant dans son corps (2 Corinthiens 5 :10). Une seconde chance ne sera jamais offerte après la mort. La vie terrestre est, en quelque sorte, une transition, un examen de passage permettant d’accéder à la vie véritable et éternelle après la mort.

Votre destinée est définitivement scellée au moment de la mort (Luc 16 :19-31).

Peut-être n’aviez-vous pas, jusqu’ici, considéré qu’il vous faudra personnellement rendre compte un jour à Dieu de votre vie ?

Jésus reviendra pour vous. Etes-vous prêt ?

CONCLUSION

L’étude consciencieuse des plus importants passages de la Bible développés au cours de ces 11 leçons est, certes, d’une grande valeur spirituelle. Cependant, la connaissance de la Parole de Dieu n’est pas suffisante (Jacques 1 :22-25) : vous devez faire la volonté de Dieu exactement comme elle est exprimée dans la Bible.

Jésus nous donne cet avertissement : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père. » (Matthieu 7 :21). Le meilleur moyen de prouver que l’on a compris est la mise en pratique des connaissances bibliques.

Puisse Dieu vous bénir dès maintenant, à l’heure même où vous comprenez enfin à quoi peut servir la vie.

Accepter Jésus-Christ et le suivre est la plus noble décision qu’un homme ou une femme puisse prendre ; c’est la garantie de joies fécondes en cette vie et dans l’autre.

Jésus, un jour, descendit des cieux pour rendre possible votre salut. Jésus mourut pour que vous puissiez vivre. Soumettez-vous à Lui en obéissant à son Evangile et il vous ajoutera à son Eglise. Vivez fidèlement jusqu’à la fin et il vous offrira une demeure dans les cieux.

Vous, un pécheur sauvé par la grâce, êtes appelé à participer éternellement aux félicités du royaume des cieux en récompense d’avoir appris et appliqué CE QUE LA BIBLE DIT. Quel glorieux destin !

Addenda

-Eucharistie : (du grec action de grâce). Sacrement qui, pour l’Eglise catholique et orthodoxe, transforme réellement et substantiellement le pain et le vin en corps et sang de Jésus-Christ.